formation Sept 2021 Orheol

Une formation en gestion des PME et élaboration du Business Plan (Plan d’affaire)

Vous souhaitez suivre une formation vous permettant d’avoir une bonne gestion de votre entreprise?
Pendant cinq jours du 28 Septembre au 02 Octobre 2021 de 15h30 à 18h30 et le weekend de 08h30 à 11h30, venez participer à cette session de formation sur LA GESTION DES PME ET ÉLABORATION DU BUSINESS PLAN organisée par l’Incubateur ORHEOL.
À la fin de cette formation, vous aurez acquis:
1. Les notions de base sur l’entrepreneuriat
2. Des connaissances sur la manière de gérer votre PME
3. Des conseils pour gérer les relations avec les fiscs
4. Des instructions pour une bonne rédaction du Business Plan.
NB: Ceux qui auront présentés le besoin d’accompagnement seront soumis à des séances de coaching et mentoring après la formation et pourront être recommandés aux crédits entrepreneuriaux.
Inscrivez-vous urgemment car les places sont limitées

Contactez-nous par e-mail à orheol1bukavu@orheol.cd ou au +243972441423

L’incubateur de start-ups ORHEOL accompagne les projets numériques de Bukavu sélectionnés dans le cadre de l’initiative CONNEXIONS CITOYENNES de CFI

Ce lundi 14 juin 2021 a démarré dans la salle de formation de l’incubateur ORHEOL à Bukavu le bootcamp lançant le programme d’encadrement des projets numériques sélectionnés par l’agence française CFI pour son programme CONNECTIONS CITOYENNES 2.

Le projet Connexions Citoyennes  est une initiative de CFI lancée en 2016 dans l’objectif d’accompagner les jeunes d’Afrique francophone dans le développement de projets numériques et citoyens.  Ce projet cible essentiellement les journalistes, activistes et responsables associatifs de la société civile en Afrique francophone qui s’engagent  en faveur d’une action publique plus efficace et plus transparente en s’appuyant sur les solutions numériques.

A Bukavu, les 3 lauréats de l’appel à projets qui avait été lancé par CFI sont notamment :

  1. Solange Shagayo porteuse du projet de création d’un média en ligne engagé dans la lutte contre les inégalités hommes-femme, la prévention contre les violences sexistes et sexuelles ainsi que le harcèlement sexuel à l’égard des jeunes femmes, notamment en milieu scolaire. Le projet de Solange inclut le renforcement des capacités des jeunes femmes et des démarches de plaidoyer.
  2. Pepe Bwemere Kamera porteur du projet de création d’un outil numérique de sensibilisation en vue de la participation et du leadership des populations vulnérables que sont les femmes et les pygmées dans la région des Grands Lacs.
  3. Héritier Kitumaini Mutabazi qui a proposé une plateforme numérique et une application pour alerter l’opinion et les autorités sur l’insécurité des petites commerçantes transfrontalières qui exercent entre la RDC, le Rwanda, et le Burundi et sont souvent victimes des tracasseries douanières et fiscales ou des violences policières.

Pour ce lancement du processus d’incubation 2021, CFI, avec ses partenaires MAKESENSE, JOKOLABS, ORHEOL et d’autres acteurs de l’entreprenariat et du numérique ont organisé des bootcamps jumelés à travers le continent africain, notamment entre les villes d’Antananarivo à Madagascar, Bukavu en RDCongo, Dakar au Senegal et Abidjan en Côte d’Ivoire du 14 au 18 juin 2021.

A la suite de ces bootcamps jumelés, les 3 projets de Bukavu bénéficieront d’une incubation avec un accompagnement rapproché pendant le 2e semestre 2021, avec un coaching local, des séances virtuelles avec des accompagnateurs en dehors du pays et des séances de partage d’expérience avec les autres porteurs de projets sur le continent.

Au-delà de la participation des jeunes au contrôle citoyen de l’action publique à travers les civic tech, le projet connexions citoyennes  se veut aussi un projet inclusif avec une forte ambition en faveur de l’égalité des genres.

ORHEOL conclut par une séance publique de pitch l’encadrement d’une vingtaine de start-ups à Kalemie

C’est ce vendredi 14 mai 2021 qu’a eu lieu dans la salle de conférence de l’hôte BLESSING TOWER l’évènement entrepreneurial le plus marquant de ce mois de mai à Kalemie.

En effet, après 3 mois d’accompagnement, une vingtaine de projets entrepreneuriaux portés par des jeunes filles et garçons du Tanganyika ont achevé leur processus d’incubation.  Pour rappel, ces projets avaient été identifiés à l’issue d’un appel public à projets lancé dès le début de l’année de 2021 par l’Institut international de l’agriculture tropicale, IITA,  dans le cadre de son programme PICAGEL.

L’accompagnement de ces différents projets dont la particularité est d’être orientés vers les domaines de l’agriculture, de l’élevage et de transformation a été confié par l’IITA à l’incubateur de start-ups ORHEOL. Au long de ces 3 mois d’accompagnement, 16 garçons et 4 filles sélectionnés sur une longue liste de candidats porteurs de projets ont été confiés aux formateurs et coachs d’ORHEOL en vue de peaufiner leurs plans d’affaire et présenter leurs produits à un large public d’investisseurs, de clients et de partenaires potentiels.

L’accompagnement offert par ORHEOL incluait notamment 14 jours de formation théorique sur l’entreprenariat agricole, l’étude du marché, le positionnement stratégique d’un produit, les règles de gestion et le développement d’un business plan. A la suite de la formation théorique, les porteurs de projet ont été suivis de façon continue pendant près de 10 semaines dans une approche personnalisée incluant des visites sur terrain et l’amélioration de plan d’affaires.

Après des séances préparatoires, 15 parmi les 20 projets ont été sélectionnés par un jury impartial composé des experts de l’IITA pour être présentés au grand public dans la séance de pitch de ce 14 mai.

A la fin de la présentation des projets, l’IITA, à travers son programme PICAGEL, a tenu à primer le 7  projets les mieux côtés par le jury, lesquels ont reçu de bons d’achat d’une valeur de 1500$ pour le premier, la valeur du prix allant en décroissant avec un écart de 200$ chaque fois par rapport au lauréat précédent. Ces prix étaient remis au nom de l’IITA par le Chef de station IITA -Kalemie, une délégation de représentants de l’IITA en provenance de Bukavu ainsi que la Coordonnatrice  du programme PICAGEL pour le bureau de Kalemie

Cet événement entrepreneurial inédit, coordonné sur place à Kalemie par David Chika de BAK EVENTS pour le compte d’ORHEOL, a connu la participation de différentes autorités provinciales du Tanganyika dont le Ministre de l’Agriculture et le Ministre de la Jeunesse ainsi que d’autres institutions partenaires clés de l’IITA et d’ORHEOL comme l’institution de micro-finances SMICO, la banque TMB, l’OPEC,etc.

Plus de 40 000$ de financement déjà accordés par SMICO à des jeunes entrepreneurs encadrés par l’incubateur ORHEOL à Bukavu

Les 4 projets déjà financés à ce jour font tous partie des start-ups qui étaient en incubation à ORHEOL au long de l’année 2020.

Après un processus rigoureux d’accompagnement impliquant des formations théoriques, un coaching individualisé avec des visites sur terrain et surtout l’amélioration des plans d’affaire (business plan), tous les projets validés par ORHEOL étaient recommandés au financement de SMICO.

A la suite d’une deuxième analyse menée par le comité des crédits de SMICO, des décisions favorables ont déjà été rendues pour ces 4 start-ups dont les produits, les projections et le sérieux ont rassuré l’institution de micro-finance SMICO.

Les projets financés sont investis dans des domaines variés comme la production des provendes (12 500$ de crédit remboursables sur 3 ans), l’élevage  des poules (15 900 $ remboursables sur 3 ans),  la conception et la confection des souliers hommes-femmes à base cuir (3 500$ remboursables sur 3 ans) et  la fabrication locale de détergents et savons liquides (10 000$ remboursables sur 3 ans). Ce premier groupe représente des jeunes entrepreneurs qui ont fait preuve de détermination, de persévérance et de crédibilité pendant de longs mois d’accompagnement et de montage de leurs dossiers.

Pour rappel, SMICO et l’incubateur ORHEOL sont liés par un contrat de partenariat depuis 2019 en vue de permettre l’accès au crédit KIJANA INUKA à des jeunes entrepreneurs qui terminent avec succès le processus d’incubation.

A ce jour, le crédit KIJANA INUKA proposé par SMICO est la meilleure offre de financement en faveur des jeunes entrepreneurs dans les provinces du Nord et Sud-Kivu avec les conditions d’accessibilité les moins exclusives, les taux d’intérêt les plus bas et les plus longues échéances de remboursement.

Depuis le lancement de ses activités à Bukavu en septembre 2018, l’incubateur de start-ups ORHEOL a reçu une centaine des projets portés par des jeunes entrepreneurs au Sud-Kivu et continue à étendre son réseau de partenariats en vue d’offrir des perspectives aux jeunes congolais déterminés à prendre en main leur destin.

BUKAVU-SUD KIVU: L’IITA ET ORHEOL LANCENT L’ACCOMPANGEMENT DE 25 JEUNES ENTREPRENEURS AGRICOLES

Cette première phase de formation théorique aura duré en tout 14 jours, étalés sur une période de 4 semaines. Une première cohorte de 25 jeunes entrepreneurs avait  été sélectionnée à Bukavu et dans les territoires périphériques à l’issue d’un appel à projets lancé conjointement par ITTA et ORHEOL en mai 2020.

Pour leur première journée de formation le lundi 12 octobre 2020 à la Station OLESEGUN OBASANJO de l’IITA KALAMBO près de Bukavu, déjà 22 parmi les jeunes porteurs de projet étaient présents. Ils venaient armés de leurs idées et actions en cours pour générer du revenu dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la pisciculture et de la transformation.

Leur processus qui sera étendu sur une période de 3 mois a commencé par une formation théorique sur les bases de l’entreprenariat et la gestion avant d’entrer dans une phase de coaching intense et rapprochée pendant 8 semaines au sein de l’incubateur ORHEOL. Ces activités sont menées en lien avec le Projet Intégré de Croissance Agricole dans la sous-région des Grands Lacs (PICAGL) mis en œuvre par l’IITA qui s’est appuyé sur l’expertise de l’incubateur des startups ORHEOL basé à la GALERIE BUGUGU à Bukavu.

A en croire le responsable des formations et coaching à ORHEOL, M. Patrick MURHULA, « Cette formation capacitera les jeunes entrepreneurs sur la manière de développer un business rentable ainsi que sur les préalables nécessaires à la gestion d’une affaire ».

Dans son mot de circonstance, Mme Élysée BALEKAGE, Manager de l’incubateur ORHEOL, a rappelé qu’à l’issue de cette formation les projets jugés bancales et innovants seraient recommandés par ORHEOL à certains investisseurs ainsi qu’à des institutions financières partenaires de l’incubateur, dont SMICO via son crédit KIJANA INUKA.

De son côté la chargée du programme jeunesse au sein de IITA, Mme Espérance BALEZI, a indiqué que la motivation principale de ce programme est d’inciter les jeunes à créer des entreprises dans le secteur de l’agriculture, de l’élevage, de la pisciculture et de la transformation, afin de lutter contre la famine et le chômage.

C’est depuis 2019 que L’IITA et ORHEOL ont lancé des saisons d’identification et accompagnement des jeunes « agripreneurs » au Sud-Kivu et au Tangayika dans le cadre du programme PICAGL. Pour cette saison 2020-2021, l’objectif est d’assurer l’accompagnement de 100 projets de jeunes agripreneurs, dont les promotions regroupant 25 entrepreneurs à chaque fois seront formées et suivies à Bukavu, Uvira et Kalemie.

(la cellule de communication-ORHEOL)

A LA DEMANDE DE MERCY CORPS, ORHEOL FORME LES COACHS ET LES MANAGERS DE NOUVEAUX INCUBATEURS DE STARTS-UPS A KATANA, KAVUMU ET KALEHE AU SUD-KIVU

Pendant 21 jours, à dater du 3 septembre 2020, 22 gestionnaires d’incubateurs et coachs de Kavumu et Katana, puis 12 de Kalehe, sont passés à travers des séances accélérées de renforcement de capacité pour les préparer à accompagner le plus efficacement possible les projets entrepreneuriaux des jeunes dans leurs écosystèmes.

Ces formations se sont déroulées sur 2 sites, à savoir Kavumu-centre (pour les 2 nouveaux incubateurs établis à Mudaka et Katana) et au  centre GALE de Kalehe pour l’incubateur du territoire portant le même nom.

Inscrites dans le cadre du  projet FSP (Food Security Project -FSP-ENYANYA) mis en œuvre par MERCY CORPS, sous un financement quinquennal de USAID-Food-for-Peace, ces formations avaient pour objectifs :

  • D’outiller les incubateurs nouvellement installés en milieu peri-urbain au Sud-Kivu sur les principaux services à offrir (y compris le parcours d’accompagnement) et les ressources humaines et techniques nécessaires en vue d’ assurer un suivi qualitatif des jeunes porteurs de projets d’entreprise ;
  • De contribuer au développement des modules de formation sur les compétences entrepreneuriales qui seront dispensés aux porteurs des projets dans ces incubateurs;
  • De préparer au mieux les équipes d’accompagnement des jeunes entrepreneurs (formateurs et mentors) au sein de chaque espace d’incubateur sur les défis du coaching entreprenarial et les astuces y afférentes.

De l’avis de MERCY CORPS qui  a commandé ces formations en faveur des nouveaux incubateurs, il est espéré que ceux-ci auront tiré profit de l’expertise d’ORHEOL pour  jouer un rôle capital dans la création des sources variées  de revenus parmi les jeunes à travers des activités rentables et durables.

A la fin de la formation, ORHEOL s’est engagé à maintenir une collaboration étroite avec les nouveaux incubateurs nés au SUD-KIVU en ouvrant les portes  de son incubateur de Bukavu pour des visites,   des stages,  des séances de partage d’expérience et sans doute la mise en place d’un réseautage efficace des incubateurs, ce qui permettra de vaincre l’oisiveté et la pauvreté au SUD-KIVU.

( la cellule de communication-ORHEOL)

Appel à projets 2020: IITA et ORHEOL vont accompagner 100 projets de jeunes en agribusiness à Bukavu et Kalemie

l’ IITA ( Institut International d’Agriculture Tropicale) vient d’annoncer ce samedi 23 mai 2020 l’appel à projets destiné aux jeunes entrepreneurs impliqués dans l’agribusiness (agriculture, élevage, pisciculture et autres domaines associés), ainsi que dans les activités économiques rurales au Sud-Kivu et dans le Tanganyika.

L’accompagnement proposé s’adresse aux PME des jeunes et vise à accélérer le lancement et/ou la croissance de ces entreprises de jeunes  grâce aux formations, au coaching, aux partages d’expériences avec d’autres jeunes Agripreneurs, ainsi qu’à l’amélioration de leurs business plans. Les projets consolidés sont alors recommandés, si nécessaire, pour les crédits entrepreneuriaux auprès des banques et des institutions de microfinance.

Le volet formation théorique, coaching et accompagnement de ces jeunes entrepreneurs sera mis en oeuvre par ORHEOL, spécialisé dans l’incubation des start-ups à l’Est de la RDC. Par ailleurs, depuis mi-2019, ORHEOL est en partenariat avec l’institution de micro-finance SMICO. Pour rappel, SMICO et KIVU KICK STARTER ont lancé le crédit KIJANA INUKA destiné à financer les projets entrepreunariaux bancables des jeunes du Nord et Sud-Kivu, jusqu’à hauteur de 20.000$

Pour cette année 2012, l’incubateur ORHEOL de Bukavu accompagnait déjà 28 projets, dont 5 viennent d’être recommandés au financement KIJANA INUKA au terme de 3 mois d’incubation.

Avec ce nouvel appel à projets, ORHEOL et IITA visent à identifier 75 projets qui seront suivis dans la ville de Bukavu, ainsi que 25 projets qui seront suivis dans la ville de Kalemie.

Les soumissions peuvent être envoyées:

 Par Email : à l’adresse iita-youthagripreneursbukavu@cgiar.org en mettant en copie coordination@orheol.cd et en mentionnant comme objet du mail « APPEL A PROJETS EN AGRIBUSINESS/2020 »
 Ou à travers un formulaire Google. Cliquez ici !

Nelson Mandela disait: « La pauvreté n’est pas un accident. Comme l’esclavage et l’apartheid, elle a été faite par l’homme et peut être supprimée par des actions communes à l’humanité« 

ORHEOL forme et accompagne les jeunes entrepreneurs agricoles dans le cadre du programme PICAGEL de l’IITA

C’est ce mercredi 27 novembre 2019 dans l’enceinte de l’IITA-Kalambo que l’incubateur de start-ups ORHEOL de Bukavu a lancé la formation des jeunes entrepreneurs agricoles encadrés par l’IITA.

Sélectionnés pour la phase 1 du programme PICAGEL pour cette année 2019, une trentaine de jeunes entrepreneurs portant une quinzaine de projets ont entamé leur formation sur l’entreprenariat, octroyée par les coachs de l’incubateur de start-ups ORHEOL.

A la suite d’un partenariat entre ORHEOL et IITA, ces jeunes recevront de la part de l’incubateur un paquet complet de capacitation et  accompagnement comportant une formation théorique, des séances de coaching et des visites sur terrain, la participation aux évènements de partage d’expérience entreprenariale, la présentation de leurs projets aux investisseurs, aux banques et aux épargnants, ainsi que la facilitation de l’accès au financement  pour les entrepreneurs les  plus performants.

La formation théorique proposée par ORHEOL sera intensivement étalée sur une période de 5 semaines allant jusqu’en fin décembre 2019 et incluera des modules sur l’entreprenariat agricole, le plan d’affaires, l’étude du marché, la gestion, etc.

Pour l’IITA, l’objectif de ce programme est d’accroître la productivité et la commercialisation agricole dans des zones ciblées en RDC, améliorer l’intégration régionale dans le secteur agricole et  fournir une réponse immédiate et efficace en cas de crise ou d’urgence déclarée.

Conclue au seuil d’une nouvelle année, il est à espérer que cette collaboration entre ORHEOL et IITA connaisse une expansion en 2020 pour bénéficier à un plus large groupe de jeunes entrepreneurs du SUD-KIVU.

ORHEOL signe avec SMICO un partenariat pour l’accès au financement des jeunes entrepreneurs

C’est l’aboutissement heureux de plusieurs mois de contacts et de négociations qui apporte cette grande nouvelle: les jeunes entrepreneurs performants incubés par ORHEOL pourront désormais accéder au financement.

C’est  dans la salle de conférence de l’hôtel ÉLISABETH de BUKAVU que ce parternariat a été présenté au public et aux jeunes entrepreneurs ce 19 septembre 2019.

ORHEOL et SMICO ont donc tenu à sceller officiellement leur union dans l’encadrement des jeunes entrepreneurs au SUD-KIVU, notamment par un bon accompagnement dans l’incubation, débouchant sur un possibilité d’accès au financement.

Les jeunes entrepreneurs qui se distinguent pourront désormais bénéficier d’un crédit variant entre 500 et 20 000$ à des conditions inespérées, car n’exigeant pas les garanties contraignantes qui bloquent souvent les débutants.

Mais dans leur allocution, Mr Pacifique Ndagano, DG de SMICO et Blaise SANYILA, administrateur adjoint de ORHEOL ASBL, ont tous martelé cette interpellation: il faudra que les jeunes bénéficiaires fassent preuve de sérieux et de crédibilité pour que ce crédit continue et profite au plus grand nombre.