ORHEOL signe avec SMICO un partenariat pour l’accès au financement des jeunes entrepreneurs

C’est l’aboutissement heureux de plusieurs mois de contacts et de négociations qui apporte cette grande nouvelle: les jeunes entrepreneurs performants incubés par ORHEOL pourront désormais accéder au financement.

C’est  dans la salle de conférence de l’hôtel ÉLISABETH de BUKAVU que ce parternariat a été présenté au public et aux jeunes entrepreneurs ce 19 septembre 2019.

ORHEOL et SMICO ont donc tenu à sceller officiellement leur union dans l’encadrement des jeunes entrepreneurs au SUD-KIVU, notamment par un bon accompagnement dans l’incubation, débouchant sur un possibilité d’accès au financement.

Les jeunes entrepreneurs qui se distinguent pourront désormais bénéficier d’un crédit variant entre 500 et 20 000$ à des conditions inespérées, car n’exigeant pas les garanties contraignantes qui bloquent souvent les débutants.

Mais dans leur allocution, Mr Pacifique Ndagano, DG de SMICO et Blaise SANYILA, administrateur adjoint de ORHEOL ASBL, ont tous martelé cette interpellation: il faudra que les jeunes bénéficiaires fassent preuve de sérieux et de crédibilité pour que ce crédit continue et profite au plus grand nombre.

L’OPEC était l’invité de l’incubateur ORHEOL-1 de Bukavu à la séance de CAFE CONNECTION de ce mercredi 6 novembre!

L’espace de coworking a fait salle comble lors l’habituelle séance de CAFE CONNECTION ce mercredi 6 novembre 2019.

Pour cette séance hebdomadaire de partage d’expérience entre les jeunes entrepreneurs de l’ecosystème ORHEOL de Bukavu, le sujet annoncé était: « les services qu’offre l’office pour la promotion des petites et moyennes entreprises congolaises ».

Premiers concernés, les jeunes filles et garçons de Bukavu, de plus en plus nombreux à s’intéresser à l’entrepreunariat, ont répondu en mass à l’invitation de l’incubateur.

Pendant ce riche moment d’échanges, l’invitée spéciale, Madame Maggy MWANGAZA de l’OPEC, a encouragé les jeunes entrepreneurs à ne plus fonctionner dans l’Informel sous pretexte d’éviter les taxes, mais plutôt à se faire conseiller et à suivre correctement le processus  de légalisation de leurs jeunes structures.
Elle a surtout confirmé que l’OPEC est disponible pour faciliter l’obtention de tous les documents legaux nécessaires à l’enregistrement et au fonctionnement d’une petite et moyenne entreprise en RDC.
Il va de soir que l’incubateuer ORHEOL facilitera l’accès de startups qu’elle accompagne aux services de l’OPEC, dès que leur évolution aura atteint l’étape nécessaire de l’enregistement.